Bonjour tout le monde,

 

Cette semaine j'ai lu un article de Parisse & Maillart consultable ici : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00531699/document

Je n'ai pas fait de mindmap mais il évoque :

- les limites de la définition des TSDL : manque de spécificités linguistiques, la variation des symptômes au cours du dvlpt

- l'origine des TSDL : caractère génétique, une combinaison des causes multiples, les critères langagiers et NON langagiers

- la proposition d'une autre approche : le terme TDSL au pluriel, dyspraxie verbale/dysphasie linguistique/troubles pragmatiques du lgge

- les profils langagiers et non-langagiers : combinaison évaluations non-verbales (HNTLA) avec les tests de langage

- une nouvelle façon d'envisager l'évaluation des TSDL : tester les performances en dehors du système langagier ; performances non-langagières liées aux performances langagières ; décrire précisément les déficits ; distinguer sous-types de TSDL ; programme de recherche

- un cadre pour la recherche sur les TSDL et leur évaluation : systèmes périphériques d'entrée (ttt des sons rapides, discrimination fréquentielle, perception catégorielle), systèmes périphériques de sortie (programmation motrice, production de structures séquentielles) ; processus centraux (MdT, mémoire procédurale, MLT, cout ttt cognitif, ttt de la séquentialité, catégorisation)

- les relations entre TSDL et les résultats en neurobiologie

 

@ bientôt,

 

Ju